THX pour quoi faire ?

XTZ série Cinema THX Ultra

On parle de plus en plus de « THX » et certains abusent du terme, et pour cause : THX ne se voit pas, ne se vérifie pas à l’oeil nu, il s’agit d’une certification issue de tests réalisés par des techniciens agréés, destinés à garantir la qualité et la performance d’un système audio. Alors à quoi cela sert-il d’être « certifié THX » ?

De la même façon qu’un contrôle technique automobile n’est pas une garantie contre les pannes et accidents, un certificat THX n’est pas la garantie d’un système audio au dessus de tout reproche ou de toute panne. Et comme pour les médailles des bons vins aux foires de province, il existe plusieurs niveaux de certification, de « THX plus » à « THX ultra 2 ».

Le cahier des charges comprend un certain nombre de critères qu’il est important de comprendre

  • la qualité de fabrication (des caissons clos qui sont vraiment clos, par exemple) ; en ce sens, THX est réellement un label de qualité, il n’est pas sûr qu’une paire d’enceintes « DIY » puisse obtenir le label !
  • certaines caractéristiques sont requises, telles que la directivité des enceintes et le spectre sonore couvert. C’est pour cela qu’une enceinte ne peut revendiquer le label THX en dehors de son contexte, c’est à dire de l’environnement de test : c’est un ensemble qui est certifié, et pas un élément de l’ensemble. Mais attention, comme les meilleures enceintes du monde ne peuvent sublimer un préampli anémique, THX certifie la capacité d’un système d’enceintes à délivrer un son de qualité, mais en aucun cas la certitude d’obtenir un son de qualité, qui dépend de l’électronique en amont, de l’acoustique de la pièce, etc. Et encore une fois, il s’agit d’une appréciation d’ensemble. Un élément seul de l’ensemble ne peut pas revendiquer le label.
  • la performance réelle est ensuite mesurée de façon très détaillée : bandes passantes, équilibre des fréquences, niveaux réels de sortie, etc. Mais THX n’impose aucune valeur, il se contente de vérifier que les valeurs obtenues sont conformes à ce qui est annoncé (mais aussi, quand même, que ce qui est annoncé tient la route…).

À l’arrivée, que signifie réellement le label THX ?

Que le fabricant a fait l’effort de se soumettre à une batterie de tests pour valider sa démarche de qualité et de performance. Mais un système THX est-il pour autant supérieur à un système non-THX ? Oui, si le non-THX n’est pas certifié parce qu’il a « raté » le test THX (mais cela, aucun constructeur ne le dira !!!), et non, si le non-THX n’est pas certifié parce que le fabricant n’a pas voulu endosser le coût (non négligeable) de certification.

En conséquence, un système THX est « certainement bon », un système non-THX est « peut-être bon ».

Quand on prend au sérieux le label THX, cela peut obliger le fabricant à améliorer ses produits afin de réussir le test. C’est ce qui s’est passé avec la série Cinéma XTZ. Si les enceintes S5, M6 et M8 ont d’emblée atteint et dépassé les objectifs, XTZ a dû retravailler un peu son caisson pour le mettre au niveau, ce qui a été fait fin 2015-début 2016. Mais avec le temps nécessaire à obtenir le label, de fait, XTZ a vendu du THX avant de pouvoir l’annoncer. Tant mieux pour les acheteurs ! Mais que l’on soit bien clair : c’est la série cinéma XTZ qui a obtenu le label THX. Le caisson seul (1×12 ou 3×12) participe à la qualification, mais ne peut prétendre à être THX à lui seul : ce serait un contresens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *