Redécouvrir la série SPIRIT XTZ

Ça y est, la salle de cinéma Videopole est maintenant équipée avec son préampli et ampli IOTA VX ! C’est l’occasion de se poser et de redécouvrir les trois ensembles XTZ.

XTZ enceintes série Spirit

Pas de surprise avec la série 95, un ensemble vraiment très musical, qui donne un volume, une rondeur agréable à tous les types d’écoute. Concerts, films, tout passe, tout est plaisant. Évidemment, cette rondeur peut aussi masquer un peu les détails, ce n’est pas la meilleure solution pour les films d’action, les effets spéciaux. Pour cela, il y a la série cinéma, avec ses voies centrales et G/D multitweeter particulièrement mises en valeur par la formidable puissance de l’ampli Iota, et bien sûr le fameux 1×12 qui fait trembler les fauteuils !

XTZ caisson de basses Spirit Sub 12

Mais la vraie surprise, c’est la série Spirit. Avec ses colonnes S11, une S8 ou S6 en central, et des S2 en surround, plus le caisson Sub12, Spirit est la moins chère des séries XTZ, et pourtant elle a beaucoup à dire. Seulement, il lui faut du souffle, et pour cela, il faut une bonne électronique en amont. Avec l’ensemble Iota, nos Spirit ont tout à coup repris une vigueur inattendue. Soyons franc : avec un petit ampli, Spirit est anémiée comme une mauvaise série à trois sous de chez Darty ! Mais quand la puissance et la précision de l’amplification sont là, alors c’est la renaissance.

Ce qui caractérise la série Spirit, c’est la précision du son. Tout est là, tout est en place, tout tombe juste comme il faut. Cela suppose bien entendu une production de qualité, car la précision s’accommode mal d’un mixage-bouillie, et Spirit ne pardonnera rien en la matière. Comme toujours avec XTZ, rien n’a été laissé au hasard. Les tweeters dôme disposent (jumpers à l’arrière de l’enceinte) d’un ajustement du niveau permettant de s’adapter aux diverses écoutes. Les évents latéraux peuvent facilement être obturés pour passer de bass-reflex à close-system. Les guides d’onde ont été dessinés pour garantir la meilleure diffusion dans toutes les configurations. Le caisson complète l’ensemble avec 12″ pour une ampleur appréciable, et un spectre en fréquence plus réduit, donc plus précis, plus profond aussi dans les basses, et qui complète bien les S11 dont les 6,5″ sont à l’aise jusque 70-80 Hz.

Créée pour la précision, mais versatile dans sa configuration, la série Spirit s’accommode particulièrement bien du système de mémorisation multi-calibrations du Iota AVX1 ; un petit coup de télécommande suffit à se mettre dans la configuration voulue, pour visionner un concert de métal ou des aventures inter-galactiques. Disons le : la série Spirit est la série de la maturité, tout le contraire des extrêmes. Elle répond exactement et précisément aux attentes, à condition de la configurer correctement et de disposer de la puissance nécessaire. Bien pilotée, elle charme, envoûte, et permet de redécouvrir des bandes-son que l’on croyait connaître par coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *