HDMI ultra longue distance

Aujourd’hui, pour transmettre un signal HDMI, on dispose de plusieurs méthodes :
– les câbles cuivre classique jusqu’à 10m (15m en 8-bits)
– les câbles hybrides fibre + cuivre jusqu’à 100m (4K@60Hz)
– les extendeurs CAT5 (HDbaseT, IP, H264…) de 40 à 95m
– les extendeurs fibre le plus souvent jusqu’à 300m

Mais si on ne peut pas passer de câble ? On se tourne vers des solutions de type WiFi :
– les courte portée type EZshare ou Clickshare de 10 à 12m environ
– les moyenne portée de 20 à 30m (signal assez vulnérable)
– les longue portée de 50 à 100m de prestation…

Et si tout cela ne suffit pas ? Il faut se tourner vers une autre technologie; elle existe, elle a été développée pour les drônes militaires ou civils, on l’appelle COFDM pour coded orthogonal frequency division multiplexing. Sans être ni scientifique, ni linguiste, on devine au nom qu’il s’agit d’une technologie utilisant un système de multiplexage multi-fréquence; ce que le nom ne dit pas est que cette technologie est auto-correctrice, elle n’élimine pas les risques de perte de transmission, elle les corrige. C’est beaucoup plus sûr.

Le fait que cette technologie ait été choisie par de nombreuses armées dont la chinoise est une indication sur la performance du système. Le fait que la diffusion TNT en France utilise aussi cette technologie est une indication sur son opérabilité. La technologie existe, et elle fonctionne; elle est assez robuste pour vous permettre de regarder la télé tous les soirs.

Alors, quelle distance ? Dans les conditions optimales de type « Desert Storm », un drône peut transmettre à près de 20km. Mais s’il y a des obstacles sur la ligne de transmission, la distance peut diminuer à 2km. Naturellement, une onde radio reste une onde radio, et plus il y a d’obstacles et plus la portée sera réduite. Si le récepteur se trouve dans un bâtiment, les 2km risquent (selon le bâtiment) de se réduire à 1km. La même distance peut être obtenue entre deux bâtiments en vis à vis, mais elle peut se réduire à 100m s’il y a de nombreux obstacles entre bâtiments. Enfin, cas le plus difficile, la transmission entre étages d’une même tour de bureaux : selon la configuration, le type de plancher, etc. On va pouvoir passer 3 à 4 étages. Très simplement, la distance est inversement proportionnel au nombre d’obstacles. D’une salle informatique blindée à une autre salle informatique blindée, on ne va pas aller bien loin !

Alors concrètement, est-ce qu’un système COFDM vaut la dépense ? Clairement, la réponse dépend de la question. Quand il y a une solution alternative, quand on peut facilement passer un cordon FTP pour aller à 60m, évidemment la réponse est non. Mais quand on a des bureaux sur deux ou trois étages et qu’on ne maîtrise pas l’infrastructure réseau; quand on est sur un campus et qu’on a deux bâtiments séparés de plusieurs centaines de mètres, et qu’on ne peut pas ou veut pas creuser des tranchées pour passer une fibre; quand on prépare un salon et qu’on peut fixer un émetteur en hauteur pour couvrir tout un hall (voire plusieurs); bref, quand il n’y a pas de solution simple et économique, il reste la solution simple et du coup elle devient la plus économique : le kit EZtek EZK-LR2000 utilisant la technologie COFDM.

Commander EZK-LR2000

Télécharger la fiche produit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *